Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 15:54

 

Fête des Pères oblige, c'est la 1ère pour Mon Chéri, je concocte un bon petit plat.

 

Je suis allée plusieurs fois en Hongire - surtout à Budapest. Et comme dans tout voyage, j'ai rapporté un livre de cuisine hongroise des recettes de Karoly Gündel - la référence en la matière du début du XXe siècle, un peu comme Escoffier pour nous. 

 

Voici donc une recette, le pörklöt, typiquement hongroise qu'on dirait goulash sans savoir, ce plat étant une soupe. Il s'agit d'un recette de la grande famille des ragoûts comme les paprikas, où l'épice du même nom en est la base. 

 

D'ailleurs avec une bonne bouteille de vin hongrois qui attendait à la cave et un peu de salami hongrois rapporté par mon ami et collègue T. l'Estonien, nous avions un bout de Budapest dans notre assiette.

 

Pörklöt

 

 Porklot--5-.JPG

 

Pour 4 personnes :

1 kg de viande boeuf sans os (morceaux ni trop sec, ni trop gras)

ou 1,5 kg de viande de boeuf avec les os

120 g de graisse (saindoux) pour moi beurre

250 g d'oignons

20 g de paprika en poudre

Sel

2 à 3 gousses d'ail - facultatif

1 c à c de cumin - facultatif

Eau ou bouillon de boeuf

200 g de poivrons verts

100 g de tomates fraîches

 

Préparation : 30 min

Cuisson : 1-2-3 h... plus ça cuit, meilleur c'est.


 

Porklot--1-.JPG

 

Couper la viande en cubes de 2-3 cm ou laisser la viande avec os en morceaux de 40 à 50 g.

 

Faire fondre l'oignon dans la graisse et laisser dorer sans brunir. Diminuer le feu sous la cocotte, ajouter le paprika et mélanger rapidement. Ne pas laisser brûler les épices car sinon le goût deviendrait amer. Ajouter la viande, saler, ajouter les gousses d'ail et le cumin et faire revenir légèrement le tout

 

Porklot--2-.JPG

 

Mouiller avec un peu d'eau ou de bouillon et laisser cuire à l'étouffer en remuant de temps en temps et en ajoutant un peu d'eau si nécessaire juste ce qu'il faut pour que la viande cuise dans une sauce très courte.

 

Porklot--3-.JPG

 

Quand la viande est presque cuite - elle est fondante et se déchire facilement à la fourchette, ajouter les poivrons et les tomates coupés en dés et terminer ainsi la cuisson.

 

Servir le pörklöt avec des  galuska - l'équivalent hongrois des spätzle ou knöpfle (utilisés ici), ou des tarhonya. A défaut on peut utiliser des gnocchi ou des pommes de terre cuite à l'eau et écrasées.

 

Porklot--4-.JPG


 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dieter 24/01/2015 11:32

Je reviens de Budapest et j'ai aussi le livre de Karoly Gundel, une institution locale ! J'ai envie d'essayer cette recette ce week-end, (variante sans poivrons car ils ne m'aiment pas du tout) et je vais me servir de mon slow-cooker (mijoteur ou crock-pot je sais plus comment dire) pour une cuisson de trois heures, en surveillant et en complétant par du bouillon.