750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mai 2010 7 23 /05 /mai /2010 17:37


Le meilleur pain d'épices au miel au monde existe et on le trouve sur un stand du marché de Joigny (Yonne) le samedi matin.

Pain-d-epices-au-miel-1.JPG

 

Patrick Le Leuch est apiculteur et il est installé à Appoigny. Il fait à mon avis le meilleur des pains d'épices que j'ai pu mangé à ce jour. Il est moelleux, fondant, épicé sans être trop anisé. Il utilise juste de la cannelle et un petit peu de graine d'anis. Je n'en saurais pas plus des secrets de fabrications. 

Pain-d-epices-au-miel-2.JPG

 

Preuve de son succès : des clients parisiens en commande par 20 car "il se congèle très bien". J'en ai mis un au congélateur. Je vous en dirais ce que j'en pense.


Apiculteur Le Leuch Patrick
12 route d'Auxerre
89380 Appoigny
Tel : 03 86 53 08 01
Au marché de Joigny le samedi matin.

 

Partager cet article
Repost0
23 mai 2010 7 23 /05 /mai /2010 16:33


Pour couronner ma semaine bourguignonne, mes parents m'ont invité à dîner dans un restaurant qu'ils fréquentent régulièrement.

Saint-Julien-du-Sault est une petite ville de l'Yonne qui mérite d'y faire un tour au moins pour déjeuner ou dîner aux Bons Enfants. Cet hôtel-restaurant trônant au chevet de la collégiale Saint-Pierre offre 2 formules pour se restaurer : une bistrot, une gastronomique, le tout concocter par un chef japonais, Keigo Kimura.

 Les-bons-enfants-1.JPG

 

Le cadre, la cuisine, tout est là pour passer un agréable moment. Le bistrot a d'ailleurs reçu une distinction au Guide Michelin (Bib Gourmand 2009 - 2010).

Le seul bémol : la qualité de mes photos - j'avais oublié mon appareil et le mobile de mon père n'est pas un as en la matière. Cela me fait donc une bonne occasion d'y retourner : faire de meilleures photos et goûter aux autres mets proposer dans la formule bistrot entre 5 entrées, 5 plats, fromages ou 7 desserts au choix pour un prix imbattable.

Mon choix se porta principalement sur les "classiques" bourguignons.

Gougères et son verre de Chablis Vieilles Vignes - la gougère est un des emblèmes de la Bourgogne avec le Chablis.

 

Gougeres-et-son-verre-de-Chablis-Vieilles-Vignes.JPG 

Escargots "Mamita". Les coquilles sont remplacées par des petits godets de porcelaine déposés sur un lit de sel fin (j'adore!), un croûton est déposé au fond pour s'imbiber du beurre persillé traditionnel avec les escargots. Il n'empêche que le simple croûton n'était pas suffisant pour "saucer". Leur pain (d'une boulangerie de Saint-Julien... je ne m'en rappelle plus le nom hélas) pour finir le tout était divin.

Escargots Mamita

 

Gambas en papillotes croustillantes, pistou pour ma mère

Gambas-en-papillotes-croutillantes--pistou.JPG

 

Jambon persillé et salade de lentilles du Puy pour mon père

Jambon-persille-et-salade-de-lentilles-du-Puy.JPG

 

Tête de cochon, en roulé, sauce charcutière dite Robert. J'aime les défis : je ne connaissais pas la tête de cochon - si, à part moi quand je suis en manque de caféïne - et les abats ne m'attirent pas spécialement mais je me suis laissée tenter par ce plat qu'on dirait "canaille" et qui s'inscrit bien dans ce courant bistronomique du retour aux tripes et cie (cf. Beurk ! c'est bon : Cuisine délicieuse de produits repoussants). Le roulé est constitué de joue et d'oreille. Le tout est à la fois moelleux et croustillant, accompagné de petits légumes "al dente", d'un purée, d'un trait de sauce charcutière et arrosé d'un très bon Irancy. Parfait !

Tete-de-cochon--en-roule--sauce-charcutiere-dite-Robert.JPG

 

Suprême de pintade "manchonnée", sauce au Vin Jaune et champignons pour ma mère

Supreme-de-pintade-manchonnee--sauce-Vin-Jaune-et-champig.JPG

 

Joue de boeuf braisée au vin rouge, poire pochée au vin rouge, purée simple pour mon père qui l'avait déjà testée et en redemande !

Joue-de-boeuf-braisee-au-vin-rouge--poire-pochee-au-vin-r.JPG

 

Fondant au chocolat et verre de Maury (pas sur le photo) pour ma mère et moi. Mon Chéri fan devant l'Eternel de chocolat aurait été aux anges : dense, corsé ; un peu trop pour moi, je n'ai pas pû finir (il faut dire qu'après les escargots et la tête de cochon, le choix du chocolat n'était pas très pertinent, mais bon gourmande un jour, gourmande toujours !).

Fondant-au-chocolat-et-verre-de-Maury.JPG

 

Profiteroles au chocolat pour mon père.

Profiteroles-au-chocolat.JPG

 

Cette soirée du 8 Mai fut fort agréable. A la fin du repas, j'étais du même avis que mes parents : j'y retournerai. Ma grand-mère bourguignonne (RIP) se serait exclamée de la sorte : "Ah mes enfants, qu'est-ce que c'était bon !"

Les-bons-enfants-2.JPGVue sur la cour intérieure et les pans de bois - la cuisine est sur la droite
 

 

Les Bons Enfants
4 place de la Mairie
89330 Saint-Julien-du-Sault
Tel : 03 86 91 17 38
http://www.bonsenfants.fr

 

Partager cet article
Repost0
17 avril 2010 6 17 /04 /avril /2010 10:40


Quand on aime, on ne compte pas !

Je vous ai déjà dit que j'étais une grande fan de la cuisine italienne (de qualité). Me voici donc de nouveau au Caffé della Pizza. Deux fois en deux jours, c'est le Grand Amour !

Caffe della Pizza 2

 

Spaghetti à l'ail, huile d'olive et tomates confites

 

Caffe della Pizza 3

 

Penne aux 5 fromages et pistaches pour ma collègue JJ

 

Caffe della Pizza 4

 

Pizza alla norma, aubergines grillées et ricotta - inspiration typiquement sicilienne

 

Partager cet article
Repost0
17 avril 2010 6 17 /04 /avril /2010 09:39


Le roi de la nouille sous toutes ses formes : sautées, en soupe, froides, à la farine de blé, la farine de riz entre autres plats loin des récurrents des traiteurs-restaurants asiatiques du coin.

Il s'agit d'une cantine de quartier, il faut s'y rendre de bonne heure ou en fin de service pour pouvoir trouver une place sinon patienter comme ceux debout devant vous.

Le service est express, sauf pour les vapeurs où on vous indique que ça prend du temps, et les serveuses scrutent vos assiettes vides pour vous en débarasser aussitôt la dernière nouille ingérée et pour gentiment vous pousser vers la caisse pour libérer la place - comme je vous le dit plus haut, il y a du monde qui attend.

La salle est grande, assez bruyante au moment du coup-de-feu et l'espace est rentabilisé de manière à contenter tous les accros de soupe din-din ou nouilles sautées à la shangaienne (mes choix de prédilection).

La cuisine est ouverte sur la salle et on peut voir le processus d'élaboration des plats avant qu'ils ne nous arrivent. La carte vous propose un très large choix avec photos à l'appui, c'est plus facile pour orienter les novices.

Les assiettes ou bols sont remplis copieusement et l'addition reste légère même si l'estomac est plutôt lourd. Les plats sont riches et plutôt bienvenus dès qu'il fait froid.

En voici quelques uns pour vous mettre l'eau à la bouche :

Noodle-king-1.jpg

 

Soupe de nouilles, poulet au curry (pas à la carte, mais sur l'ardoise)

 Noodle-king-2.jpg

 

Soupe de nouilles et raviolis aux crevettes (une des plus "light")

 Noodle-king-3.jpg

 

Larges pâtes de riz sautées au boeuf


Juste quelques recommandations :
- ne pas soffusquer des "slurps" et autres bruits entourant l'ingestion des délicieuses nouilles... en Chine et au Japon, c'est comme ça m'a-t-on dit.
- éviter les chemisiers blancs et autres vêtements délicats car même si on maîtrise les baguettes, la nouille nageant dans la soupe est indomptable et un "accident" est si vite arrivé... Il en va de même pour les lunettes.

Noodle King
1 rue de la Grange Batelière
75009 Paris
Tel : 01 48 01 02 21
Fermé Dimanche.

 

Partager cet article
Repost0
8 avril 2010 4 08 /04 /avril /2010 23:02

 
Aujourd'hui on m'a posé un lapin. Je sais que Pâques était le w-e dernier mais bon...


Je prends ma pause-dej et file vite sur le boulevard Haussmann pour récupérer un Blu-Ray acheter via Internet. J'arrive après un bon quart d'heure de marche rapide au point de rdv et là, personne.

 
"- Allo, bonjour, je suis à la boutique comme convenu pour récupérer le Blu-Ray.
- Allo, bonjour. Je ne suis pas à la boutique, je suis malade.
- ...
- Je serais peut-être là demain.
- Pour éviter que je revienne demain pour rien, vous pourrez me le confirmer par mail. Je n'ai pas que ça à faire pendant ma pause dej qui est sacrée. Merci.
- Oui pas de soucis."

Y'a intérêt !

"- Allo Chéri.
- Oui Chérie.
- Je viens de me faire planter...
- Ahhh...
- Ça fait une trotte depuis l'agence.
- Au moins tu auras marché (lui = pousse de la fonte, moi = les poids servent pour une balance en cuisine)
- ... bon je vais en profiter pour aller du côté de l'Opéra pour me venger manger"

J'atterris à
Opéra Ramen, anciennement Cap 23, une "cantine" japonaise dont on ne voit du boulevard que la porte. C'est un endroit où on célèbre la cuisine japonaise de tous les jours loin du schéma sushi-brochettes : soupe de nouilles, bol de riz, riz ou nouilles sautés agrémentés de viandes ou fruits de mer, les curry, quelques sushi, sahimi et (surtout) les gyozas.

Les salles sont petites et vite bondées de touristes japonais (toujours un bon indicateur pour la réputation des lieux) et travailleurs locaux ; on mange dans un confort spartiate en regardant les émissions de la NHK ou à un comptoir quand on est en solo, comme moi ce midi.

Itadakimasu ! Formule de politesse impossible à traduire en français un genre de "merci pour ce repas" comme un "bon appétit".

Opera ramen 2 

Les fameux gyoza

 Opera ramen 1

 

 Le katsu curry

J'ai laissé la moitié du riz tant c'était copieux. Faut pas gâcher.. Esprit de Guy Roux, ne m'en veut pas.

 

Gochisō sama deshita ! C'est un régal !

 

Opéra Ramen
23 boulevard des Capucines
75002 Paris
Tel : 01 49 24 09 23
Fermé Dimanche.

 

Partager cet article
Repost0
8 avril 2010 4 08 /04 /avril /2010 21:52

 

A quoi voit-on qu'il fait beau à Paris ? A l'éclosion des lunettes noires aux terrasses des bars-restaurants.
  
Les parisiens (du cru ou assimilés) les envahissent et se posent en mode "héliotrope", privilégiant l'ensoleillement du lieu à ce qu'il y a dans l'assiette. Je conviens tout à fait que profiter des premiers rayons du soleil est nécessaire pour sortir de la léthargie hivernale et que les lunettes de soleil sont de rigueur car après des mois de grisailles, on pourrait en perdre la vue. Mais de là à négliger la qualité du repas, non non non.
Mardi, ma collègue Huong et moi-même, sommes donc allées jouer nos "parisiennes" comme il se doit, à un détail près, sans lunettes de soleil. Direction, le Brébant, néo brasserie à la déco baroque-pop.

Ne pouvant nous installer en terrasse dans la partie "protégée" du tumulte du boulevard, nous nous sommes rabattus sur la salle, avec un très bon compromis : une table jouxtant la terrasse dont les baies étaient ouvertes pour profiter de la douceur du temps. 

La carte comporte les classiques de la brasserie "revisités" avec les mentions des provenances ou de la qualité comme par exemple, "l'oeuf cocotte bio..." ou la glace Berthillon.
Ma collègue choisit une des salade du jour : Salade de fenouil aux herbes et olives verte, et son suprême de volaille en croûte de pain d'épices.
 
Brébant 1 
 
Et moi, un des "must" du lieu : la salade César "salade repas". Pour preuve, à la table voisine de 6 couverts, 3 personnes prirent ladite salade. Voyez plutôt :
Brébant 2
 
Un lit de salade bien assaisonnée de cette fameuse sauce César recouvert de fines tranches de poulet en quantité appréciable, elles-mêmes recouvertes de nombreux copeaux de parmesan avec quelques petits croûtons bien croustillants. 
 
Habituellement, je ne suis pas très salade. J'apprécie les légumes mais une salade "lambda" qui peut tout-à-fait convenir au besoin de la française moyenne qui culmine à 1,63 m, ne le peut pas pour moi, 1,80 m et quelques cm. La salade me fait flipper car je sais qu'elle ne me rassasiera pas mais celle-ci dite "salade repas" est tout à fait convenable pour un estomac comme le mien en l'accompagnant d'1 ou 2 morceaux de pains pour apporter la ration de féculent nécessaire à l'assiette équilibrée selon WW.
 
D'ailleurs, la salade César est devenue un de mes plats "test" pour les restaurants qui la servent. C'est si simple à réaliser que si elle n'est pas correcte, qu'en est-il alors pour le reste ?
 
Le Brébant
32 boulevard Poissonnière
75009 Paris
Tel : 01 47 70 01 02
Ouvert de Lundi à Dimanche.
Partager cet article
Repost0
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 18:03


Une ardoise prévient à l'entrée (au verso de la présentation du suggestions du jour) : C'est bon, c'est frais, c'est copieux. Et je dirais même plus, c'est vrai !
 
J'ai découvert ce restaurant assez proche de mon lieu de travail peu après son ouverture il y a maintenant 3 ans.
La salle unique drapée de rouge et noir nous plonge dans une ambiance feutrée, la déco est "tendance", un chouilla baroque - si c'est pas du baroque, c'est du toc ! - , on est loin de l'ambiance stuc et nappe à carreaux. Une trancheuse rutilante trône à l'entrée et déverse son flot de jambon et charcuterie à la commande. L'accueil y est chaleureux.
La carte est alléchante : des plats italiens mais pas clichés. On regarde les assiettes passées garnies de pâtes ou pizza, on dissèque l'assiette du voisin. On se laisserait bien tenter par tout !
 
J'y ai déjà testé - vous pouvez déjà constater mon amour inconditionnel pour les pâtes. Pasta ti amo ! :
les pacherri "géants" en sauce de petites tomates, ricotta et boulettes de boeuf maigre
les pâtes de Portofino au pesto complet
les penne aux cinq fromages et pistaches fraîches
les ravioli XL aux doubles cèpes
les gnocchi selon votre humeur
les linguini aux fruits de mer - on ne vous apportera pas de parmesan avec et surtout ne le demandez pas à moins de vouloir subir les fourdres du Maître des lieux car avec les fruits de mer, jamais, ô Grand Dieu, jamais de parmesan !!!
Il y a aussi une sélection d'entrées et de viandes intéressantes.
Les pizza ne sont pas en reste : pizze alla norma (ma préférée très "sicilienne"), piquante, forte, l'ortolana...
Et pour le dessert, je suis une grande fan de panacotta.

J'y suis retournée hier midi pour les paccheri, appétissant comme vous pouvez le constater.

 Caffe della Pizza 1


L'addition est loin d'être salée, il faut compter entre 12 et 20 € le plat.


Caffé della Pizza
3 rue Geoffroy Marie
75009 Paris
Tel :  01 47 70 00 76
Fermé le Lundi. 

 

Partager cet article
Repost0
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 17:10


J'aime cuisiner, j'aime manger et j'aime aussi aller au restaurant.

Internet regorge de sites référençant les bonnes adresses mais j'ai parfois du mal à prendre la mesure des commentaires postés car tout n'est qu'une affaire de point de vue et aussi de chance.

Combien de fois on vous aiguille sur une "bonne table" et là, déception : problèmes en cuisine et/ou dans le service et votre indice confiance fond comme neige au soleil.
On pourra entendre "les goûts et les couleurs ça ne se discutent pas" ; rien n'empêche le goût amer de la déconvenue de rester en bouche.

Je ne veux en aucun cas m'essayer à l'exercice (périlleux) de la critique ; pour moi, le blog de Caroline Mignot "Tables à découvert" est une référence car rien qu'en lisant ses billets, j'en salive devant mon écran et j'ai l'immense chance de travailler dans le quartier qu'elle habite.

Je voudrais vous faire découvrir quelques bonnes tables, selon mon point de vue bien sûr car tout est une affaire de goût.

Partager cet article
Repost0